top of page
unnamed-5.jpg

Elita Bagirova

Présidente de la fondation 


«Il faut que le désir de servir le bien public soit avant tout un besoin du cœur, une condition du bonheur personnel».

Anton Pavlovitch Tchekhov

Très souvent, les récits biographiques de personnes intéressantes, ayant trouvé leur destin, racontent une expérience triste ou une période de vie extrêmement difficile, qui est devenue le point de départ de leur transition vers une nouvelle qualité de vie.

 

J'ai vraiment de la chance d'être née déjà heureuse. Je fais partie de ceux pour qui « un verre d'eau est toujours à moitié plein » et le thème de la charité a toujours été présent dans ma vie d'une manière ou d'une autre.

 

Ma constante gaieté m’apporte régulièrement la chance et la mise en œuvre aisée de tous mes projets 🤗

L'acceptation des gens tels qu'ils sont et la capacité à pardonner me donnent la paix et la tranquillité.

La certitude que, si un plan n'aboutit pas, alors tout se passera différemment mais bien mieux que je ne l’aurais imaginé. Cela m’aide à percevoir les difficultés comme de nouvelles opportunités!

 

Tout cela et bien d'autres vérités simples, mais vieilles comme le monde, me donnent une force intérieure inébranlable!

Cela ne me concerne pas seulement moi. Récemment, de plus en plus de gens choisissent un mode de vie conscient.

Aujourd’hui beaucoup d’entre nous comprennent que le vrai bonheur et l'harmonie spirituelle ne dépendent pas des valeurs matérielles.

 

Bien sûr, l'argent est un élément important de notre vie, qui nous offre confort et liberté.

Mais la joie et le plaisir sont des phénomènes conditionnels temporaires, dont les hormones dopamine et endorphine sont responsables. Et pour ressentir ces sensations encore et encore, le « dosage » doit être constamment augmenté. Cela signifie que plus nous essayons d'obtenir, moins nous possédons, perdant à chaque fois en essayant de combler le vide intérieur.


« C’est bien d'avoir de l'argent et les choses que l'argent peut acheter, mais c'est bien aussi de vérifier de temps en temps et de s'assurer que vous n'avez pas perdu les choses que l'argent ne peut pas acheter ».

George Lorimer

La recherche du bonheur dans le monde extérieur n’aboutira jamais.

Le bonheur est une option inconditionnelle, inscrite dans le "paquet de base" de chacun de nous et ne dépend pas de la richesse, du succès ou de la reconnaissance des autres. Et être ou ne pas être heureux est notre choix personnel !!

C'est pourquoi je dis OUI et choisis :

Être reconnaissante envers ce monde pour tout !

Offrir mon amour inconditionnel et sans limites !

N'envoyer que des émotions positives aux autres !

Partager la capacité d'aimer et d'apprécier ce que nous avons déjà !

Le point clé est que ce n'est qu'en DONNANT QUE NOUS NOUS REMPLISSONS vraiment.

 

Cela nous rend vraiment heureux de savoir que NOUS CONTRIBUONS À LA VIE DES AUTRES !

C'est alors que notre vie acquiert un sens, donne un sentiment de bonheur profond,

indépendant des facteurs externes!

Je sais que des millions de personnes me soutiendront et ENSEMBLE,

NOUS REMPLIRONS CE MONDE DE BIEN!

bottom of page